Délocalisation d’une usine de pâte à papier de Norvège au Vietnam Délocalisation d’une usine de pâte à papier de Norvège au Vietnam

Délocalisation d’une usine de pâte à papier de Norvège au Vietnam

Emplacement: Norvège — Vietnam (environ 8 100 km)
Temps de réalisation: 12 mois
Nombre de conteneurs: 1 240
Poids des dispositifs démontés: 35 000 t
Nombre de navires affrétés: 5 navires de mer

Dans le cadre de ce projet, une usine de cellulose a été délocalisée (une usine de production qui transforme des copeaux de bois en pâte de cellulose utilisée ensuite pour la production de papier fin). L’ensemble du processus de relocalisation a duré environ 17 mois. Le processus de démontage et de remontage comprenait, entre autres, le déplacement d’une ligne de production entière de traitement de cellulose, d’une énorme chaudière régénérative ainsi que des lignes de production pour le séchage de la pâte de cellulose et l’évaporation de l’eau.
La coordination des travaux liés au transport maritime à l’aide de grues et à la livraison des matières premières représentait le plus grand défi de ce projet, étant donné que la Norvège ne fait pas partie de l’Union européenne et que chaque étape des travaux avait nécessité de nombreux permis et certificat d’autorisation.

PROBLÈMES RENCONTRÉS ET SOLUTIONS MISES EN PLACE

La taille des expéditions représentait un défi important : 1 400 conteneurs maritimes ont été envoyés, en moyenne 18 tonnes d’équipement se trouvaient dans chacun d’eux. Pour illustrer l’envergure d’une telle entreprise soulignons que si ces conteneurs devaient être chargés dans des camions placés les uns derrière les autres, ils auraient créé une file de véhicules de 23 km. Pendant les travaux à Tofte en Norvège, nous avons utilisé le même type de grues que celles utilisées lors de travaux durant lesquels un grave accident est survenu à La Mecque en Arabie Saoudite (projet d’un autre entrepreneur). Il a donc fallu interrompre les travaux pendant quelques jours pour vérifier leur état technique. Les projets de délocalisation ont souvent lieu dans des pays différents et, de ce fait, il est très important de respecter les coutumes et les traditions locales. De nombreux projets à long terme se déroulent pendant les fêtes de fin d’année, moment crucial pour monter son respect envers les habitudes et les cultures locales. Un de nos projets, qui a eu lieu pendant les fêtes de Noël, en est un bon exemple, nous avons
placé sur une grue de 80 mètres un grand sapin de Noël, symbole important pour la communauté locale.

En plus de 18 ans de travail à Pol-Inowex, j’ai piloté plus de 35 projets. J’ai également participé à plus de 50 projets où j’ai été déléguée pour effectuer diverses tâches en tant qu’assistant (calculs ou gestion des opérations…). Il n’y a pas deux projets de démantèlement qui seraient identiques ou même similaires. Le démantèlement d’une machines d’un même type dans une entreprise du même secteur industriel mais réalisée dans un site différent constitue une expérience complètement différente (due, par exemple, aux diverses technologies utilisées en raison des spécificités climatiques). Chaque projet, même s’il ressemble à un autre, implique des conditions et des besoins spécifiques qui doivent être abordés d’une manière très spéciale et personnalisée. Ainsi, dans ce type d’industrie, il n’y a pas de projets reproductibles qui peuvent être facilement copiés, chaque cas est unique. L’emplacement du projet lui-même cause souvent beaucoup de complications ; parfois une vis d’un type donné est nécessaire et la quincaillerie la plus proche est à 2 heures de route. Dans ces situations, il faut attendre et donc perdre un temps précieux. Il existe aussi divers types d’investisseurs : certains ont tendance à donner la priorité à l’expédition de leurs machines, tandis que d’autres cherche à faire le plus d’économie possible et donc les matériaux seront transportés de la façon la plus économique, la plupart du temps beaucoup plus lentement. Les résidents locaux ont également diverses opinions au sujet de notre travail. Notre site de travail peut soudainement être appréhendé comme un environnement hostile, en raison de la façon dont la délocalisation est généralement perçue (comme une activité qui prive les habitants locaux de leurs emplois) et cela arrive même dans certaine région d’Europe occidentale, dans des petits villages habituellement paisibles où une nouvelle usine pourrait normalement fournir des emplois à la majorité de la population locale. Dans de tels cas, l’embauche d’un personnel de sécurité supplémentaire est une nécessité afin de garantir des conditions de sécurité convenables au personnes travaillant sur le projet de relocalisation et pour éviter les retards. La population locale ne change d’attitude que lorsque l’ancien propriétaire d’usine a déclaré qu’il construirait une autre usine de haute technologie au même endroit.
– Michał Makowski, Chef de projet, Pol-Inowex

 







Contactez-nous
dès aujourd'hui

ul. Handlowa 8
20-387 Lublin, Poland

Email: info@polinowex.com
Téléphone: +48 81 751 8056

Suivez-nous sur: